lundi 14 septembre 2009

L'élégance selon Besson



On se demande bien ce qu'avaient fumé à Seignosse, haut-lieu des universités d'été de l'UMP, nos sémillants ministres de la République. Après Hortefeux qui s'amuse à balancer des blagues racistes, voilà que Besson fait des doigts d'honneur aux journalistes venus l'interroger sur le ralliement du Vicomte à l'UMP ! La cité landaise était vraiment cet été le haut-lieu de l'élégance et de l'humour. Est-ce leur brillant passage au ministère de l'Immigration qui inspire nos deux potaches ?

7 commentaires:

lediazec a dit…

Quand nous avons un supérieur hiérarchique qui, protégé par sa garde prétorienne, éructe "casses-toi, pôv'con !", comment pouvons-nous imaginer que les subalternes agissent autrement ?
C'est une équipe !

b.mode a dit…

Ce sont nos fiers représentants de la raie publique !

h16 a dit…

Quelle clââââssse.

C'est étonnant, mais je ne suis pas surpris du tout. C'est devenu assez fashion, maintenant, d'être un gros vulgaire pour rentrer au gouvernement ou, plus généralement, devenir politique.

Mancioday a dit…

Moi ça me choque pas trop pour le coup. Juste une chamaillerie avec des journalistes...

Rien à voir avec Hortefeux.

b.mode a dit…

Ce n'est pas à mon sens le problème d'être choqué ou pas. Cela montre à quel point, sous Sarkozy, la gouvernance est devenue vulgaire et à quel point cette droite "décomplexée" se permet tous les excès...

mrsclooney a dit…

grande classe !!!
c'est bien l'exemple vient du haut.
Mon fils se fait virer de classe pour moins que ça.
bonne journée :^)

babelouest a dit…

Bonjour.
Si j'étais musulman, je dirais "Ah les porcs !"

Si j'étais handicapé, je dirais "Qu'ils se cassent !"

Si j'étais conducteur de train, je dirais "C'est çà c'est çà la France", comme d'une pute sur laquelle seuls les autorails ne sont pas passés

Si j'étais pilote d'avion, je dirais "Vus d'en-haut, ils se ressemblent tous !"

Si j'étais mareyeur, je dirais "Poisson pas frais !"

Je ne suis que de gauche, et je leur lance "T'en veux une ?"